Archives

, , , , , Publié par sur

Comment réussir à vendre sa maison en 2015 ?

mobiliers contemporain 001Voici quelques conseils comment  réussir à vendre sa maison en 2015. D’abord, le temps le plus achalandé de l’année pour vendre votre propriété débute au retour des vacances de Noël, soit à la mi-janvier. Si vous avez pris la décision de mettre en vente votre propriété, il faut maintenant commencer à vous préparer.

De nos jours, les futurs acheteurs sont de plus en plus difficiles. Ce qu’il veulent : des propriétés clés en main. Ils n’ont pas le temps et encore moins le goût de se consacrer à la rénovation ou même à la peinture. Il est donc primordial de repeindre vos murs si la dernière couche de peinture date d’une dizaine d’années. Le gris pâle et le blanc agrandiront vos pièces, en plus d’être les couleurs actuelles que préfère la majorité des acheteurs. Désencombrez toutes les pièces de la maison et même les pièces de rangements. Les futurs acheteurs doivent voir qu’il y a de l’espace .

Dans le marché actuel, le choix le plus judicieux est de choisir le bon courtier pour vendre votre propriété.  Contactez-moi au 514-MON-SIMON (514-666-7466), il me fera un plaisir de vous conseiller.

, , , Publié par sur

Perspectives du marché de l’habitation

slide2

Une reprise graduelle de la croissance de l’économie du Québec au cours des deux prochaines années stimulera la demande de logements de 2014 à 2016. Durant cette période, le marché de la revente se resserrera quelque peu, ce qui aidera à déplacer une partie de la demande vers le marché du neuf. Cependant, malgré la légère hausse de la demande de logements, le niveau prévu des stocks maintiendra le taux de croissance des prix en deçà de la barre du 2 %.

Au cours des deux prochaines années, les possibilités d’expansion économique du Québec devraient continuer de s’améliorer. Après s’être accru de 1,5 % cette année, le PIB du Québec progressera de 1,7 % en 2015 et de 2,0 % en 2016. C’est surtout au début de 2015 que l’effet de ce facteur se fera sentir sur le marché du travail. Par conséquent, la croissance de l’emploi sera de 1,0 % en 2015 et de 1,3 % en 2016. Le taux de chômage régressera, passant de 7,8 % en 2014 à 7,6 % en 2015 puis à 7,3 % en 2016.

Bien que cette légère reprise du marché du travail aide à garder les travailleurs dans la province, elle ne sera pas suffisante pour contrebalancer le mouvement de la population vers les marchés du travail plus attirants ailleurs au Canada. Toutefois, grâce à la hausse de l’immigration, le solde migratoire, qui devrait s’élever à 34 262 cette année, augmentera pour s’établir à 39 000 en 2015 et à 43 000 en 2016. De tels niveaux auront un effet positif sur la demande de logements locatifs au Québec.

Source : SCHL | CMHC

Mises en chantier